Rechercher
  • Quentin Linard

Parcours Kyoto : les indispensables du nord-est

Mis à jour : 20 avr. 2019


Vous avez un séjour prévu sur Kyoto et vous ne savez pas par où commencer ?

Vous êtes limités en temps et vous souhaitez une idée de parcours à la fois riche, varié et bien optimisé ?


Ne cherchez plus ! Le nord-est de Kyoto regorge de trésors et de sites connus et indispensables que l'on peut enchaîner et combiner intelligemment.


Le plan du parcours


Voyons ensemble dans un premier temps ce magnifique plan Google modifié sous Paint avec talent :


Ce parcours propose de visiter cinq sites traditionnels importants (sanctuaire Heian-jingu, le Pavillon d'Argent, le chemin de la philosophie, les temples Eikando et Nanzenji) qui vous occuperont pendant une bonne matinée.

Notez également qu'il est possible de faire une pause déjeuner en rejoignant facilement la route 182 à l'ouest du chemin de la philosophie (N°5 sur le plan).


Détails des étapes


Etape N°1 : Station de métro Higashiyama


Pour commencer, rejoignez la station de métro Higashiyama de la ligne Tozai, empruntez la sortie 1 et dirigez vous tout droit vers le nord pour atteindre le Heian-jingu en quelques minutes seulement. N’hésitez pas à passer par les petites ruelles pleines de charme qui abritent quelques vieilles bâtisses enregistrées au patrimoine de la ville.



Etape N°2 : Sanctuaire Heian-jingu

Construit en 1895 pour accueillir l’exposition industrielle, il est aujourd’hui un lieu où sont vénérés le premier et le dernier empereurs ayant régné à Kyoto.


C’est une reproduction à l’échelle 5/8 du premier palais impérial. On peut ainsi profiter d’une architecture de style ancien que l’on ne croise presque plus dans le reste de la ville. Son jardin, accessible pour 600 yens par personne offre 33 000 m2 de détente. Une belle promenade au calme, car le site est rarement pris d’assaut par les touristes en début de matinée.

Au printemps, le jardin est réputé pour ses shidare-zakura, des cerisiers pleureurs qui fleurissent plus tard que les autres. Si vous avez peur d’arriver trop tard pour la floraison, vous pourrez toujours profiter de ces derniers au Heian-jingu.



Etape N°3 : Bus ou Taxi

Après la visite du Heian-jingu, revenez sur vos pas pour emprunter un bus 32 qui affiche « Ginkakuji ». C’est le nom japonais du Pavillon d’Argent.

Le bus coûte 230 yens par personne. Montez à l’arrière et payez au moment de sortir du bus à l’avant. La monnaie va dans la boîte à côté du chauffeur. Si vous avez une carte de transport, bipez sur la zone bleue en sortant uniquement.

L’arrêt de bus se trouve juste à côté d’un Starbucks en numéro 3 sur mon plan.

A côté de l’arrêt de bus, des taxi sont également disponibles. Si vous êtes 3 ou 4 personnes, prenez un taxi, car cela vous reviendra quasiment au même prix, voire moins cher que le bus (moins de 1 000 yens) pour plus de rapidité et de confort. Il suffira alors de dire « Ginkakuji » au chauffeur pour rejoindre le point suivant.



Etape N°4 : Pavillon d'Argent "Ginkakuji"

Construit pendant la guerre civile de Kyoto à la fin du XVème siècle, le pavillon d’Argent propose l’un des jardins les plus beaux que l’on puisse trouver au Japon pour 500 yens seulement.

Victime de son succès, vous serez contraints de suivre un parcours bien défini avec parfois beaucoup de touristes. Il reste néanmoins un indispensable de Kyoto pour comprendre la sensibilité esthétique propre au Japon.

Et le pavillon ? Bâtiment de bois extrêmement sobre, il n’est pas non plus recouvert d’argent. En outre, il n’est pas possible d’en visiter l’intérieur. Mais il constitue un élément indispensable à l’harmonie et la beauté du lieu.



Etape N°5 : Le chemin de la philosophie

Le Pavillon d’Argent marque une extrémité du chemin de la philosophie ou « Tetsugaku no michi » en japonais.

Ce chemin constitue une agréable promenade d’une petite demi-heure au bord d’un canal et sous les cerisiers. Au printemps, c’est un lieu absolument magique et parfait pour profiter d’une pluie de pétales. Mais il n’est pas à délaisser pour autant pendant les autres saisons, d’autant plus qu’il est bordé de jolies sanctuaires et de temples.

Le Honen-in est l’un d’entre eux : petit et gratuit, il ne n’en demeure pas moins un lieu magnifique où sont parfois organisés des expositions.



Etape N°6 : Eikando

Au bout du chemin de la philosophie vous trouverez le Eikando, l’un des lieux les plus visités et les plus beaux en automne. On y trouve en effet de très nombreuses variétés d’érables qui révèlent tout leur potentiel à partir du 15 novembre.

Pour l’occasion, le prix augmente et passe de 500 à 1 000 yens.

Le temple reste conseillé en toute saison, d’autant qu’il propose des bâtiments à visiter (moins qu’en automne) et une pagode accessible dans les hauteurs.



Etape N°7 : Nanzenji

Le Nanzenji est un important temple zen magnifique en toute saison et libre d’accès. Sa porte est un mastodonte de bois construit au XIIIème siècle et que l’on peut visiter contre 700 yens.

Mais le Nanzenji cache quelque chose de tout à fait unique au Japon : un aqueduc de briques rouges de style anglais.

Construit à la fin du XIXeme siècle pendant l’occidentalisation massive du Japon, il détourne l’eau du lac Biwa, notamment pour alimenter la première centrale électrique du pays.



Etape N°8 : Station de métro Keage

Cette station de métro ne se trouve qu’à quelques minutes du temple Nanzenji et est indiquée sur des petits panneaux, vous la trouverez donc facilement.

Cette station de la ligne Tozai vous permet de revenir rapidement au centre-ville, rejoindre éventuellement votre hôtel ou d’enchaîner les visites dans une toute autre zone de la ville. (Notez que des taxis sont accessibles directement depuis l’enceinte même du Nanzenji.)

Cette station marque ainsi la fin de notre parcours pour une matinée bien remplie.



Notez bien que les lieux touristiques ferment tôt au Japon, nous vous conseillons alors de partir si possible avant 9h pour profiter au maximum.




6 vues

©2019 by Quentin Linard.